Le faux particulier vendeur d’auto !

L’achat d’un véhicule usagé d’un particulier peut s’avérer une très bonne affaire: pas de TPS ni de commission à payer, bon prix, etc. Si le vendeur est une connaissance ou s’il est recommandé par des amis, c’est très bien. Si c’est un inconnu qui s’annonce sur le web, il faut être extrêmement prudent. 

Via les petites annonces en ligne, beaucoup de faux particuliers prétendent vendre leur propre véhicule. En réalité, ces fraudeurs font le commerce d’autos usagées sans être légalement titulaires d’un permis. De cette manière, ils peuvent se soustraire aux exigences de la loi sur la protection du consommateur qui ne s’applique pas lors d’une transaction entre 2 particuliers. Cela signifie qu’en cas de problème, vous aurez peu ou pas de recours comparativement à un achat auprès d’un concessionnaire. 

Cette « immunité » est très utile aux fraudeurs, car elle leur permet de vendre un véhicule gravement accidenté et reconstruit, parfois avec des pièces volées, ou qui cache de sérieux problèmes comme un odomètre trafiqué. Votre « bonne affaire » risque donc de se transformer rapidement en enfer !

Comment démasquer un « faux particulier » 

  • Le véhicule n’est pas à son nom, mais au nom de son prétendu oncle admis dans un CHSLD…  
  • Il vous donne rendez-vous dans un stationnement public, jamais à son domicile
  • Il vous offre d’effectuer le transfert de propriété lui-même
  • Il a plus d’une auto à vendre (une petite recherche sur le web vous le confirmera)
  • Le prix de vente est souvent inférieur à celui du marché pour un modèle comparable

Une ruse simple pour détecter un fraudeur 

En communiquant avec le vendeur pour la première fois, dites-lui que c’est pour l’auto à vendre, mais sans mentionner le modèle. S’il vous demande de préciser de quel véhicule il s’agit, c’est qu’il en a plusieurs à vendre. Bravo ! Vous venez peut-être de débusquer un faux particulier. 

Le Registre des droits personnels et réels mobiliers 

Que vous achetiez un véhicule d’un inconnu, d’un voisin ou d’une succession, consultez toujours le Registre des droits personnels et réels mobiliers afin de vérifier si celui-ci est libre de droits, donc de dettes. Cela coûte moins de 10,00 $ en utilisant le numéro d’identification du véhicule. Vous aurez ainsi l’esprit tranquille !

Le problème du financement

Lors de l’achat d’un véhicule d’un particulier, il vous faut gérer vous-même son financement via un prêt personnel ou vos économies. S’il s’agit de quelques milliers de dollars, ce n’est pas un problème, mais si le véhicule recherché est très dispendieux, son achat auprès d’un concessionnaire reconnu peut être plus avantageux. En effet, ce dernier peut vous proposer un prêt-auto dont les taux d’intérêt sont toujours plus bas qu’un prêt personnel, même en 2e chance au crédit. De plus, votre véhicule sera garanti et protégé par la loi.   

Chaque année depuis 2015, l’Office de la protection du consommateur (OPC) obtient de nombreuses condamnations à l’encontre de faux particuliers, soulignant ainsi l’importance de la vigilance lors de l’achat de véhicules d’occasion entre 2 particuliers.

PARTAGER :

Picture of Luc Noiseux

Luc Noiseux

Producteur de contenus depuis plus de 20 ans, Luc est bachelier en communications de l'Université d'Ottawa. Scénariste de plus de 300 émissions télévisées diffusées dans 22 pays, concepteur et rédacteur de nombreuses publicités et procédés numériques, Luc est aussi un blogueur assidu.
À suivre

À lire aussi

Les Taux de Prêt Auto en 2e Chance au Crédit

Les taux en 2e chance au crédit

LES TAUX EN 2e CHANCE AU CRÉDIT DIFFÈRENT POUR CHAQUE EMPRUNTEUR. À PARTIR D’UN TAUX DE BASE, PRÊT AUTO PARTEZ (PAP) LES CALCULENT SUITE À

Balloune et prêt auto

Balloune et prêt-auto

ON ENTEND SOUVENT PARLER DE LA FAMEUSE «BALLOUNE» , UNE EXPRESSION PROPRE AU FINANCEMENT AUTOMOBILE. VOICI QUELQUES PRÉCISIONS À CE SUJET. Un truc simple La